Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos syndicales > Communiqués de presse

Communiqués de presse

Dernier ajout – jeudi 3 octobre 2019.

  • Vous avez aimé le fichier Hopsyweb ? Vous allez adorer le suivi des soins sans consentement en psychiatrie par le ministère de l’Intérieur !

    23 juillet 2018, par Usp

    Après avoir permis fin mai, par décret, le fichage de toutes les personnes hospitalisées sous contrainte, avec un accès large à ces données, notamment par les préfectures, voici qu’un groupe de travail qui réfléchit sur l’évolution des missions des ARS (Agences Régionales de Santé) propose d’abandonner aux préfets le suivi des soins sans consentement. Il estime que « l’ensemble de ces procédures relève de la sécurité publique et non de la santé » !
    Ce serait donc le ministère de l’Intérieur qui ferait la (...)

  • Buzyn : feuille de déroute de la psychiatrie

    16 juillet 2018, par Usp

    Signes, diagnostic, fichage et réadaptation sous surveillance, soins de haute densité au domicile, l’objectif est d’être dehors !
    L’asile peut être hors les murs, l’hôpital peut soigner et le diagnostic, pas forcément salvateur, peut enfermer, notamment dans un parcours de vie.
    Madame Buzyn ne dit rien de l’abandon indispensable de son nouvel outil de fichage généralisé Hopsy (communiqué Non à la délation non à la déresponsabilisation). Les références théoriques de la psychiatrie évoluent, de la (...)

  • Après le Rouvray, le Havre

    5 juillet 2018, par Usp

    L’USP a soutenu les équipes soignantes et les personnels de l’hôpital du Rouvray en grève depuis mars jusqu’à leur victoire : https://www.uspsy.fr/La-victoire-des-grevistes-du.html.
    Nous les soutenons à nouveau dans l’exigence de l’application intégrale du protocole d’accord de sortie de crise qui a été signé avec les autorités sanitaires par les représentants de l’Assemblée générale démocratique du personnel. Cette assemblée générale est la seule garante que la parole engagée par l’État sera tenue. En tant (...)

  • La victoire des grévistes du Rouvray est un pas en avant décisif dans la marche pour une autre psychiatrie

    11 juin 2018, par Usp

    Après deux mois et demi de mobilisation et quinze jours de grève de la faim menés par sept salariés, la création de 30 postes a été obtenue ; le protocole d’accord entre les deux parties a été signé vendredi 8 juin. Depuis le 22 mai, sept salariés encartés dans quatre syndicats (CGT, CFDT, CFTC, SUD) avaient fait une grève de la faim. Ces derniers jours, il y eut 1 100 personnes dans les rues de Rouen en soutien aux grévistes, l’évacuation par le Samu de trois grévistes de la faim, puis le 7 juin au (...)

  • Non à la délation, non à la déresponsabilisation !

    8 juin 2018, par Usp

    Totale mauvaise foi, grande bêtise ou méconnaissance totale de l’exercice de la psychiatrie ? Le décret Hopsy voulu par le ministère de la Santé bafoue confiance et secret qui sont les préalables à un exercice possible de notre métier. Selon le journal Hospimedia du 07/06/18, le ministère de la Santé assure que le décret Hopsy ne « change rien » aux obligations des médecins… Mais quelle autre obligation y a-t-il pour le médecin que celle d’apporter ou d’organiser les soins ?
    Et le cabinet d’ajouter dans (...)

  • Délation : nouvelle trahison de Mme Buzyn

    4 juin 2018, par Usp

    « Notre ministre » a signé un décret organisant la dénonciation automatique et immédiate des patients par les tiers (familles, tuteurs, établissement) au maire de leur commune. Or, le maire est souvent bailleur, ou partie prenante dans les organismes bailleurs, voire employeur.
    Depuis des mois, nous sommes déjà contraints de dire au patient : « Désolé, je ne peux vous voir avant trois mois, nous sommes en attente de ruissellement ». Désormais, nous devrons mettre en garde les familles : « Attention, (...)

  • Hôpital du Rouvray : une solidarité nationale doit s’organiser

    4 juin 2018, par Usp

    A l’hôpital du Rouvray, 7 salariés sont en grève de la faim depuis le 22 mai : depuis plus de dix jours ! Une grève fut déclenchée le 22 mars par l’intersyndicale ; il n’y eut aucune réponse de la direction ni de l’ARS. C’est suite à cette situation que ces salariés ont pris cette décision d’une grève de la faim. Là-bas comme partout, les salariés en lutte se heurtent au mépris, aux éléments de langage mécaniquement répétés de hiérarchies stupides. Or que demandent les grévistes de l’hôpital du Rouvray ? Une (...)

  • Soutien à la lutte du Centre hospitalier du Rouvray

    25 mai 2018, par Usp

    Les personnels du Centre Hospitalier du Rouvray (Sotteville les Rouen) sont en grève illimitée depuis le 22 mars, avec leur intersyndicale. Certains salariés sont même en grève de la faim depuis 4 jours, face à l’absence de réponse de leur administration et des autorités de tutelle sanitaire à leurs revendications. Situation gravissime.
    Les revendications des uns et des autres sont légitimes et elles rejoignent celles de tous les soignants : fin des conditions déplorables d’accueil des patients et (...)

  • Non au programme de soins ambulatoires en prison ! Oui au développement d’alternatives à l’incarcération pour les personnes détenues souffrant de troubles mentaux

    24 mai 2018, par Usp

    L’USP s’inquiète de l’idée émise par certains députés d’étendre les programmes de soins aux personnes détenues. Les lois du 5 juillet 2011 et du 27 septembre 2013, relatives aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge, rappellent que les soins libres doivent être la règle et les soins sans consentement l’exception. Il s’agit alors d’hospitalisation complète réalisée sans le consentement de la personne à la demande d’un membre de (...)

  • Manifestons le 26 mai, plus nombreux que jamais !

    18 mai 2018, par Usp

    C’est à une casse sociale sans précédent que se livre ce gouvernement. Ce sont à la fois les services publics – notamment de Santé –, le droit du travail et l’université qui sont attaqués. Et l’aggravation des inégalités précarise encore plus les personnes en souffrance psychique dont nous assurons la prise en charge avec des moyens de plus en plus réduits.
    Cette politique du tous contre tous est d’une rare violence, elle détruit tout ce qui fait lien, elle est néfaste pour la santé ! Elle est mise en (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site