Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos syndicales > Communiqués de presse

Communiqués de presse

Dernier ajout – mardi 26 mai 2020.

  • Plainte de la ministre de la Santé contre des responsables syndicaux

    20 novembre 2018, par Usp

    La ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, a porté plainte, au Conseil de l’Ordre des médecins, contre le Syndicat National des Médecins Remplaçants des Hôpitaux (SNMRH), syndicat qui appelait au boycott des hôpitaux respectant le décret plafonnant la rémunération des remplaçants. Ainsi, pour contrer une action collective, la ministre de la Santé n’a pas trouvé d’autre angle d’attaque qu’une juridiction d’exception, le Conseil de l’Ordre des médecins !
    Nous dénonçons fermement cette atteinte à la liberté (...)

  • Communiqué de l’association SMT et de l’USP : Le Conseil d’Etat ou « Courage, fuyons »

    19 novembre 2018, par Usp

    Le conseil d’état le 24-10-2018 a refusé de se prononcer sur le déni de justice que connaît le Dr Karine Djemil. Rappelons que ce médecin du travail a été l’objet de deux plaintes d’employeurs différents pour avoir remis à des salariés des extraits du dossier médical consistant en l’étude de poste, rendue obligatoire, et qui mettait en lumière des pratiques de harcèlement sexuel. • Elle a été condamnée à six mois d’interdiction d’exercice, dans des conditions très douteuses en première instance, • Traitée (...)

  • Employeurs, harcelez tranquilles, l’Ordre des médecins vous protège !

    23 octobre 2018, par Usp

    L’Union syndicale de la psychiatrie a appris par la presse (Centre presse en date du 16 octobre) qu’un psychiatre du Centre Hospitalier Laborit à Poitiers allait comparaître devant la chambre disciplinaire de l’Ordre régional des médecins Pays de la Loire à la demande du Conseil de l’Ordre des médecins de la Vienne. C’est l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) qui a saisi ce Conseil de l’Ordre, lequel a porté plainte contre ce psychiatre hospitalier pour « manque (...)

  • Le monde de la santé selon Macron est un monde en ruine

    28 septembre 2018, par Usp

    Le président de la République a présenté, le 18 septembre, le plan Ma Santé 2022. Nous nous félicitons que les communicants du président aient convaincu notre arrogant président de ne pas disqualifier dans son propos une catégorie professionnelle, c’est nouveau et rare. Car nous n’oublions pas qu’il se permit, il y a peu, d’accabler de son mépris les fonctionnaires, les cheminots, les migrants, les retraités, les allocataires divers, les malades, tous prétendument jouisseurs d’avantages indus, de (...)

  • Une rentrée animée pour sauver les institutions psychiatriques

    31 août 2018, par Usp

    L’USP a soutenu et soutient les mouvements de grève de défense de l’hôpital public psychiatrique. L’enjeu de ces luttes est que l’hôpital reste ou redevienne réellement soignant, que les moyens matériels pour ce faire soient obtenus. Aujourd’hui, l’USP soutient les personnels d’Amiens et de Toulouse, qui sont en grève prolongée, et ceux de Ville-Evrard en région parisienne qui entrent en lutte.
    Nous sommes avec eux, solidaires, et dans l’action :
    contre la volonté de la politique de la présidence (...)

  • En même temps…

    24 juillet 2018, par Usp

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin
    « Dé-stigmatiser » les personnes suivies en psychiatrie et, en même temps, proposer de transférer les hospitalisations sous contrainte en psychiatrie du ministère de la Santé au ministère de l’Intérieur, sortir le 28 juin une « feuille de route santé mentale et psychiatrie » du ministère de la Santé qui prévoit notamment une action n°3 pour « informer le grand (...)

  • Vous avez aimé le fichier Hopsyweb ? Vous allez adorer le suivi des soins sans consentement en psychiatrie par le ministère de l’Intérieur !

    23 juillet 2018, par Usp

    Après avoir permis fin mai, par décret, le fichage de toutes les personnes hospitalisées sous contrainte, avec un accès large à ces données, notamment par les préfectures, voici qu’un groupe de travail qui réfléchit sur l’évolution des missions des ARS (Agences Régionales de Santé) propose d’abandonner aux préfets le suivi des soins sans consentement. Il estime que « l’ensemble de ces procédures relève de la sécurité publique et non de la santé » !
    Ce serait donc le ministère de l’Intérieur qui ferait la (...)

  • Buzyn : feuille de déroute de la psychiatrie

    16 juillet 2018, par Usp

    Signes, diagnostic, fichage et réadaptation sous surveillance, soins de haute densité au domicile, l’objectif est d’être dehors !
    L’asile peut être hors les murs, l’hôpital peut soigner et le diagnostic, pas forcément salvateur, peut enfermer, notamment dans un parcours de vie.
    Madame Buzyn ne dit rien de l’abandon indispensable de son nouvel outil de fichage généralisé Hopsy (communiqué Non à la délation non à la déresponsabilisation). Les références théoriques de la psychiatrie évoluent, de la (...)

  • Après le Rouvray, le Havre

    5 juillet 2018, par Usp

    L’USP a soutenu les équipes soignantes et les personnels de l’hôpital du Rouvray en grève depuis mars jusqu’à leur victoire : https://www.uspsy.fr/La-victoire-des-grevistes-du.html.
    Nous les soutenons à nouveau dans l’exigence de l’application intégrale du protocole d’accord de sortie de crise qui a été signé avec les autorités sanitaires par les représentants de l’Assemblée générale démocratique du personnel. Cette assemblée générale est la seule garante que la parole engagée par l’État sera tenue. En tant (...)

  • La victoire des grévistes du Rouvray est un pas en avant décisif dans la marche pour une autre psychiatrie

    11 juin 2018, par Usp

    Après deux mois et demi de mobilisation et quinze jours de grève de la faim menés par sept salariés, la création de 30 postes a été obtenue ; le protocole d’accord entre les deux parties a été signé vendredi 8 juin. Depuis le 22 mai, sept salariés encartés dans quatre syndicats (CGT, CFDT, CFTC, SUD) avaient fait une grève de la faim. Ces derniers jours, il y eut 1 100 personnes dans les rues de Rouen en soutien aux grévistes, l’évacuation par le Samu de trois grévistes de la faim, puis le 7 juin au (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site