Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Présentation > Principes > 11 propositions pour situer l’USP

11 propositions pour situer l'USP

mardi 29 août 2006


11 PROPOSITIONS POUR SITUER L’U.S.P.

1- Syndicat de la Psychiatrie, l’U.S.P. se propose une réflexion et une intervention critiques dans le champ de la santé mentale.

2- Syndicat de psychiatres, l’U.S.P. ouverte à tous psychiatres et psychiatres en formation, d’exercice public, privé ou associatif, entend défendre leurs intérêts moraux et matériels, dans le respect de principes d’éthique qui nous fondent et nous réunissent, et non dans une orientation simplement corporatiste. L’U.S.P. est adhérente à l’Union Syndicale de la Médecine (U.S.M.).

3- L’U.S.P. considère la notion de service du public comme non réductible au seul service public de psychiatrie, quelle qu’en soit la place déterminante.

4- L’U.S.P. entend prendre en compte la Folie comme dimension existentielle et culturelle du sujet, non réductible au seul champ de la maladie mentale.

5- L’U.S.P. revendique la reconnaissance de la singularité de la psychiatrie, non comme un privilège d’isolement, mais comme nécessaire à sa confrontation, éventuellement contradictoire, avec d’autres pratiques sociales.
A ce titre, l’U.S.P. dénonce tout usage de la psychiatrie à des fins autres que son objectif de soins.

6- L’U.S.P. poursuit et poursuivra sa lutte contre toutes les pratiques psychiatriques créant ou renforçant les mécanismes d’exclusion ou de ségrégation.
C’est le sens de notre lutte anti-asilaire comme de notre opposition aux lois induisant un statut de la personne au regard de ses troubles psychiques (législation particulière des hospitalisations sous contrainte, irresponsabilité pénale, statut de handicapé mental, ...).

7- L’U.S.P. défend les pratiques de psychiatrie désaliéniste et communautaire, privilégiant la fonction d’accueil, en dehors des modèles hospitaliers : "ni C.H.S., ni C.H.G.".
A ce titre, le modèle de l’E.P.S.M. (Etablissement Public de Santé Mentale), devrait permettre de sortir le "secteur" d’une référence "extra-hospitalière" et plutôt situer l’hospitalisation comme une pratique "intra-sectorielle".

8- L’U.S.P. revendique le maintien ou le rétablissement des filières de formations spécifiques à la psychiatrie pour ses différents acteurs (médecins, infirmiers ...) pour permettre la transmission des savoir-faire et de la culture issus de l’histoire de nos pratiques.

9- L’U.S.P. pose la nécessité d’un fonctionnement ouvert, lisible et "suffisamment" démocratique au sein des équipes et des institutions de santé mentale, commecondition nécessaire, mais non suffisante, à la constitution d’un espace thérapeutique possible, la vigilance aux facteurs d’aliénation concernant tout autant les soignants que les soignés.
Nos luttes pour le grade unique de médecins (distinct de la fonction) et pour la collégialité découlent, entre autres, de ce principe.

10- L’U.S.P. se propose de repérer et d’analyser les mouvements idéologiques et économiques qui apparaissent derrière le choix de rationalité technique ou prétendument scientifique. Pour nous, la psychiatrie ne saurait être considérée en dehors d’une référence au Politique.

11- L’U.S.P. se fonde sur ses différences et ses contradictions pour affirmer la nécessité dela lutte des idées, en opposition avec la stérilité des idéologies consensuelles.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site