Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Agenda > Réunions internes à l’USP > ANNULE : 35e congrès de l’USP : Former déformer reformer, les 20, 21 et 22 (...)

ANNULE : 35e congrès de l'USP : Former déformer reformer, les 20, 21 et 22 mars à Paris 14e

lundi 3 février 2020


Chers amis,

Du fait de l’évolution de la pandémie, du fait des appels des services d’urgences relayés par les autorités sanitaires et politiques, nous annulons bien sûr le congrès de l’USP qui devait se tenir ce vendredi et ce samedi à Paris.

Nous vous enverrons d’autres informations très vite.
Nous sommes bien sûr désolés que ce moment d’échange, d’élaboration et de discussion ne puisse pas avoir lieu. Mais nous sommes d’abord désolés de vivre cette pandémie qui tue par dizaines dès à présent.
Nous remercions chaleureusement encore celles et ceux qui avaient accepté de participer à ces journées d’échanges qui s’annonçaient fructueuses, et inédites parfois.

Nous avons à préserver le lien social, notamment pour celles et ceux qui en sont marginalisés du fait d’un rapport au monde trop singulier.
Nous aurons des initiatives par messages électroniques très vite à ce propos.

Prenez soin de vous,

A bientôt,

Amitiés

Pascal Boissel
Président de l’Union syndicale de la psychiatrie

Ces derniers mois, la dénonciation du mal-être des patients et des soignants dans les services psychiatriques est très partagée, du Printemps de la psychiatrie jusqu’au ministère de la Santé. Mais pour nous USP, comme pour le Printemps, cette déliquescence est la conséquence de politiques néolibérales destructrices, voulues et conscientes.
Un des effets mortifères de ces politiques est cette sorte de « psychiatrie pour les nuls » qui est la bible de l’ordre psychiatrique actuellement existant, partagée par les gestionnaires du milieu. La psychiatrie redevient un chapitre de la neurologie, la clinique psychiatrique se disloque. Psychothérapie institutionnelle, psychanalyse et sciences humaines sont chassées hors de cet univers de pensée amoindrie.
Bref, nous vivons dans le champ de la psychiatrie une véritable contre-révolution managériale et scientiste, brutale et déshumanisante.
Comment en sommes-nous arrivés là ? Pour le savoir, nous avons à interroger la façon dont nous psychiatres sommes formés et déformés. Nous nous interrogerons aussi sur la façon dont les savoirs et les pratiques actuellement marginalisés peuvent reprendre vigueur.
Comment agir ? Comment continuer à penser ? Comment subvertir ces contraintes qui enferment patients et soignants ?

Lieu du congrès :
Institut protestant de théologie (IPT)
83 boulevard Arago
Paris 14e

contacts pendant le congrès uniquement :
Martine Bourlier : 06 70 26 71 53
Alain Chabert : 06 48 56 93 09

Renseignements sur le congrès :
au siège de l’U.S.P.
52 rue de Gallieni 92240 Malakoff
Tél/Fax : 01 46 57 85 85
Mail : uspsy@free.fr

PROGRAMME

Vendredi 20 mars

9 heures à 12 heures
• rapport d’activité
• rapport de trésorerie
• rapport moral

14 heures à 16 h 30
Discussion sur la formation continue avec un représentant du Formindep

20h – 22h30 réunion ouverte
Sur le thème Former, déformer, reformer
Intervenants proposés :
- Cécile Bourdais, enseignante
- Patrick Landman (STOP DSM)
- Jean Vignes, infirmier de secteur
Modérateur : Patrick Chemla

Samedi 21 mars

10 heures à 12 h 30
La formation initiale avec internes.
- Avec plusieurs de leurs représentants.
Présidée par Delphine Glachant

14 h 30 à 17 h
Réunion ouverte avec les pédopsychiatres.
Intervenants :
- Patrick Belamich, psychanalyste, directeur du CMPP de Fontainebleau, président de la FDCMPP,
- Jean Chambry, président élu de la Société française de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et des disciplines associées
- Martin Pavelka, Association des psychiatres de secteur infanto-juvénile
- Anne Delègue, Annecy
- Mounia Terki, Essonne (USP)
Présidée par Pascale Rosenberg

17 h à 19 h
Conférence gesticulée par Fethi Bretel : « Je ne suis pas là pour vous écouter. Ou : la démission de la psychiatrie face au capitalisme »
Suite au mouvement désaliéniste d’après-guerre émerge en France une pratique psychiatrique humaniste, vite menacée par le virage libéral des politiques publiques. Suivez le parcours d’un psychiatre de l’an 2000 qui, à travers sa pratique hospitalière, s’est retrouvé à naviguer à contre-courant du tout-cerveau, du tout-médicament et du tout-sécuritaire...

Dimanche 22 mars

10 heures à 13 heures
Vote des motions

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site