Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Autres > Article du Monde avec AFP du 18 septembre 2009 : Sarkozy balaye toute (...)

Article du Monde avec AFP du 18 septembre 2009 : Sarkozy balaye toute polémique après sa visite à un hôpital de Villejuif

vendredi 18 septembre 2009


LEMONDE.FR avec AFP | 18.09.09 | 09h16 * Mis à jour le 18.09.09 | 15h23

En visite à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif à l’occasion de la 2 500e greffe de foie de l’établissement, Nicolas Sarkozy a été confronté aux accusations du syndicat SUD-Santé de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui s’indignait du coût du déplacement. Evoquant un "état de siège", le syndicat parle d’un déplacement qui a coûté 200 000 euros, soit "au bas mot à l’équivalent de huit infirmières sur un an".

Le chiffre a été démenti par le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, qui a dénoncé une "polémique absolument ridicule". Le chef de l’Etat a dit ne pas comprendre les raisons de cette polémique. "Je trouve particulièrement incompréhensible qu’il puisse y avoir la moindre polémique liée à la présence du président de la République au milieu des greffés, au milieu des équipes médicales, parce ce que ce qui serait scandaleux, c’est que je n’y sois pas", a-t-il déclaré.

CRÉATION DE CINQ INSTITUTS HOSPITALO-UNIVERSITAIRES

"J’ai beaucoup de peine pour ceux qui font des polémiques, ils doivent être si malheureux dans leur vie qu’ils ne comprennent pas les enjeux", a-t-il ensuite ajouté. M. Sarkozy n’a en revanche pas souhaité évoquer le coût de sa visite à l’hôpital Paul-Brousse. Si Luc Chatel a effectivement démenti la somme avancée par le syndicat SUD-Santé, il n’en a pas précisé le coût.

M. Sarkozy, venu avec les ministres de la santé Roselyne Bachelot et de la recherche Valérie Pécresse, a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour la création de cinq instituts hospitalo-universitaires (IHU) dès 2010. Ces instituts "seront des plates-formes de soins, de recherche et d’enseignement que nous voulons de niveau mondial, organisées autour d’un projet scientifique cohérent", a expliqué le chef de l’Etat, indiquant qu’ils disposeront de "contrats qui seront attractifs" pour attirer "les meilleurs professionnels, français et étrangers". Le président a enfin proposé que le futur grand emprunt "puisse financer certains investissements" nécessaires à la mise en place des ces IHU.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site