Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Autres > Déclaration des sections de Médecins du Monde (MDM) en Palestine sur l’usage (...)

Déclaration des sections de Médecins du Monde (MDM) en Palestine sur l'usage excessif de la force contre les civils à Gaza

lundi 7 mai 2018, par Usp


Les sections de MDM travaillant en Palestine expriment leur plus vive inquiétude concernant la riposte violente d’Israël contre les civils palestiniens manifestant près de la barrière de périmètre avec Israël à Gaza.

En l’espace de seulement cinq vendredis, l’armée israélienne a tué 44 Palestiniens, dont quatre enfants, et blessé plus de 6 790 civils qui protestaient pour leur droit au retour. En outre, selon l’OMS, plus de 96 membres du personnel de santé ont été blessés et 16 ambulances ont été endommagées à la suite de cette riposte violente.
Jusqu’à présent, les hôpitaux de Gaza ont soigné 4 003 victimes de graves blessures, 18% d’entre elles sont mineures et moins de la moitié des patients nécessitant un transfert vers d’autres hôpitaux à l’extérieur de Gaza ont reçu le permis de sortie nécessaire d’Israël. Le nombre élevé de cas d’urgence remet en question la capacité des hôpitaux et met en attente des milliers de chirurgies sélectives.

L’usage excessif de la force contre les Palestiniens manifestant à Gaza est une violation du droit à la vie, à la santé et à la liberté de réunion. À ce jour, l’utilisation de balles réelles a gravement blessé 2 095 civils. La majorité des blessures par balle ont été infligées aux membres inférieurs, causant de graves blessures orthopédiques et vasculaires, laissant des centaines de victimes handicapées.

Cette crise vient s’ajouter à une situation prolongée. Depuis plus de 11 ans, le gouvernement israélien impose un blocus militaire terrestre, aérien et maritime à Gaza. Qualifiée de violation du droit international humanitaire, cette sanction collective a eu des conséquences désastreuses sur la vie quotidienne de millions de Palestiniens. Alors que l’indisponibilité des biens est l’aspect le plus visible, les impacts du blocus sont omniprésents le long de la bande et se font sentir tous les jours. Les services de santé en particulier ont constamment du mal à faire face aux problèmes croissants :
• La pollution de l’eau et le manque d’eau potable représentent un risque imminent de maladies hydriques.
• Près de la moitié des médicaments essentiels et des produits consommables sont constamment indisponibles.
• Les coupures d’électricité limitent la durée habituelle de l’approvisionnement en courant à quatre heures, ce qui entrave la qualité et les services fournis par les centres de santé primaires et les hôpitaux.

Présentes à Gaza depuis plus de 16 ans, les équipes médicales de MDM ont travaillé avec des volontaires, le personnel des centres de santé primaire et les services d’urgence de six hôpitaux pour améliorer la préparation aux situations d’urgence et fournir des dispositifs de chirurgie orthopédique pédiatrique.

Les trois sections de MDM en Palestine, à savoir Médecins du Monde France, Espagne et Suisse, condamnent l’usage excessif de la force par Israël contre le personnel soignant et les civils manifestant dans la bande de Gaza depuis le 30 mars et adhèrent à l’appel international pour une enquête indépendante sur chaque incident.
Les sections de MDM appellent au respect absolu du droit à la santé, en particulier en éliminant tout obstacle à l’accès aux services de santé en dehors de la bande de Gaza.

Enfin, les sections de MDM exhortent l’Union Européenne à prendre des mesures concrètes pour mettre en œuvre la résolution 2018/2663 (RSP) du Parlement européen appelant à la fin immédiate et inconditionnelle du blocus et de la fermeture de la bande de Gaza.
https://www.medecinsdumonde.org/fr/pays/moyen-orient/palestine


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site