Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Santé > Dépêche AFP du 13 novembre 2008 : USA : un malade chronique sur deux repousse (...)

Dépêche AFP du 13 novembre 2008 : USA : un malade chronique sur deux repousse ses traitements du fait des coûts

jeudi 13 novembre 2008


Le système de soins américains est le plus cher et le moins sûr pour les personnes atteintes de maladies chroniques qui, dans un cas sur deux, remettent leurs soins à plus tard du fait du coût, affirme une étude américaine qui a comparé les systèmes de santé de huit pays industrialisés.

L’étude de la fondation privée de promotion de la santé, le Commonwealth Fund, publiée jeudi, a interrogé 7.500 patients souffrant de maladies chroniques, telles le diabète ou l’hypertension, dans huit pays : l’Australie, le Canada, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Plus de la moitié (54%) des patients américains interrogés avouent ne pas se soigner, reporter ces soins à plus tard ou ne pas s’acheter les médicaments prescrits parce qu’ils ne peuvent se le permettre financièrement. Même parmi les malades qui ont une assurance médicale, deux sur cinq aux Etats-Unis (43%) ont reporté des soins à cause du prix.

Parmi ceux qui n’ont pas d’assurance santé, ils sont 82% à remettre les soins et la prise de médicaments à plus tard.

Dans les autres pays, les malades reportant des soins du fait de leur prix se situent entre 36%, en Australie, et 7%, aux Pays-Bas. En France, ils sont 23%.

Quelque 41% des malades américains ont déboursé plus de 1.000 dollars de leur poche en 2007 pour leur santé, alors qu’ils n’ont été que 4% à le faire au Royaume-Uni et 8% aux Pays-Bas.

Un tiers (34%) des patients américains ont en outre expérimenté des erreurs médicales ou une mauvaise coordination des soins (duplications de tests, retards dans l’accès au dossier médical...).

Ce type de problème est rencontré par 18% des patients en France, qui arrive en 2e meilleure position derrière les Pays-Bas (17%). Des erreurs médicales sont signalées par 29% des patients en Australie et au Canada, 25% en Nouvelle-Zélande, 20% au Royaume-Uni et 19% en Allemagne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site