Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Service public > Dépêche AFP santé du 16 octobre 2008 : Hôpital 2012 : des aides pour les bons (...)

Dépêche AFP santé du 16 octobre 2008 : Hôpital 2012 : des aides pour les bons élèves de la réforme hospitalière

jeudi 16 octobre 2008


PARIS, 16 oct 2008 (AFP) - Le gouvernement a dévoilé jeudi une première liste des hôpitaux bénéficiaires des aides financières du plan de modernisation Hôpital 2012, en privilégiant les projets en harmonie avec la "recomposition hospitalière" qu’il souhaite impulser.

Sur près de 2.000 projets présentés en régions par des établissements aussi bien publics que privés, 250 ont été sélectionnés par l’Etat pour bénéficier d’une aide. Ils toucheront globalement 925 millions d’euros, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

Ce n’est qu’une première vague, l’Etat ayant prévu au total la distribution de 5 milliards d’euros d’aides, qui seront versés par l’assurance maladie.

Présenté en 2007, le plan Hôpital 2012 vise à moderniser les hôpitaux, en cofinançant des projets présentés par les établissements pour rénover leurs bâtiments, les reconstruire parfois, regrouper ou développer certaines activités ou encore moderniser leurs systèmes informatiques.

Dans ses premiers choix, le gouvernement a clairement privilégié les projets en ligne avec "la recomposition du paysage hospitalier" que Nicolas Sarkozy a appelé de ses voeux. Elle est l’un des chapitres phares de la réforme de la santé qui sera présentée au Conseil des ministres le 22 octobre.

Son principe est de réserver les interventions les plus complexes aux gros hôpitaux et d’inciter les petits à se "reconvertir" dans la prise en charge des personnes âgées et dépendantes". "Je ne fermerai aucun établissement", a plusieurs fois répété la ministre de la Santé.

Des regroupements d’activité d’hôpitaux seront ainsi soutenus, comme à Marseille, avec la création du pôle hospitalier "Euro Méditerranée" aidé à hauteur de 54,2 millions d’euros.

De nombreux "petits projets" de reconversion d’hôpitaux dans les activités de gériatrie ont aussi été choisis. Le ministère cite par exemple une "opération de développement de médecine gériatrique au centre hospitalier de Montargis".

Le développement de "pôles mère enfant", comme celui d’Aulnay-sous-Bois en région parisienne (32,9 M EUR d’aides), est aussi mis en avant, ainsi que la modernisation de services d’urgences.

De grosses opérations immobilières sont également soutenues, comme la reconstruction complète du centre hospitalier de Carcassonne (76,3 M EUR d’aides).

Un peu moins de la moitié des projets retenus concernent par ailleurs l’informatisation des établissements, pour mettre en place par exemple des dossiers patients ou archiver des images médicales.

"Ce sont les centres hospitaliers publics qui sont le plus aidés, suivis par les centres hospitaliers universitaires (CHU)", a précisé le ministère de la Santé.

Mais cette répartition "reste provisoire", a-t-il ajouté, alors que la Fédération hospitalière privée (FHP), qui fédère plus d’un millier de cliniques, a regretté de ne bénéficier que de "7,5% des aides attribuées alors qu’elle représente plus du tiers de l’activité hospitalière".

La FHP a par ailleurs reproché à la ministre de la Santé sa "méthode de communication", Roselyne Bachelot ayant réservé la primeur des projets sélectionnés à L’Express avant de présenter publiquement ses choix.

La liste des projets sélectionnés par le ministère est disponible sur son site internet (http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/), à partir de la page d’accueil.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site