Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Santé > Dépêche APM du 14 octobre 2011 : Une première ébauche du futur Plan santé (...)

Dépêche APM du 14 octobre 2011 : Une première ébauche du futur Plan santé mentale soumise à concertation

vendredi 14 octobre 2011


PARIS, 14 octobre 2011 (APM) - Une première ébauche du futur Plan psychiatrie et santé mentale sera soumise à concertation et discutée lundi lors de la prochaine réunion du comité d’orientation, a-t-on appris vendredi auprès du ministère de la santé.

Le comité du Plan psychiatrie et santé mentale 2011-15, dirigé par le directeur général de la santé (DGS), Jean-Yves Grall, va examiner lundi un document de travail de cinq pages, dont APM a eu connaissance, comprenant les grandes orientations et les principes du plan élaborés sur la base des deux premières réunions du comité.

Le plan final, qui devrait être terminé en février 2012, comportera une quinzaine de pages. Le ministère souhaite un plan court, contrairement au précédent qui comportait plus de 200 axes, et permettre ainsi aux acteurs et aux instances de disposer de "grands principes leur permettant de mieux orienter leurs projets" en matière de santé mentale.

Le document de travail qui sera examiné lundi propose quatre axes pour le prochain plan santé mentale qui restent à développer :
- "prévenir et réduire les ruptures au cours de la vie de la personne"
- "prévenir et réduire les ruptures selon les publics et les territoires"
- "prévenir et réduire les ruptures entre la psychiatrie et son environnement sociétal" - et "prévenir et réduire les ruptures entre les savoirs".

Chaque axe, qui sera accompagné de sous-objectifs et devra au final faire environ deux pages, sera travaillé lors des prochaines réunions du comité.

En plus de ces axes, le document de travail soumis lundi comporte un préambule plus détaillé qui précise les motifs et les objectifs du plan.

Le plan devra notamment "permettre à toute personne d’accéder rapidement à un soin de qualité en psychiatrie" et réduire la stigmatisation des patients.

Il devra être rédigé en priorité à destination des usagers de la psychiatrie et santé mentale, et comprendra des définitions, qui restent à élaborer avec les membres du comité, sur les termes utilisés dans le plan, comme "santé mentale" ou encore "territoire".

Il définira les principes d’actions en santé mentale : la primauté de l’accès au droit commun de l’ensemble des dispositifs, un soin particulier porté aux représentations, la participation des personnes au sens de la loi handicap du 11 février 2005, la prévention, le soin et l’accompagnement pensés conjointement, les données de la science, l’état de l’art, la complémentarité des différentes approches thérapeutiques, la complémentarité des acteurs et des compétences, le travail avec méthode et le principe de l’évaluation.

Toute cette partie de l’élaboration du plan devrait être achevée début décembre et le résultat sera transmis aux agences régionales de santé (ARS) qui pourront analyser le document au regard de leur plan régional de santé (PRS).

Chaque région adressera ensuite au ministère de la santé ses contributions en matière de psychiatrie-santé mentale qui figureront dans le plan national final, dans un chapitre comprenant 26 axes régionaux.

co/ab/APM polsan
redaction@apmnews.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site