Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Agenda > Service public > Hôpital : une bonne nouvelle et une manifestation le 18 cotobre 2008 à (...)

Hôpital : une bonne nouvelle et une manifestation le 18 cotobre 2008 à Concarneau

dimanche 12 octobre 2008


Le conseil d’administration du centre hospitalier a adopté, hier, une motion faisant de la réouverture des urgences de nuit à Concarneau une priorité.

« C’est notre première belle journée depuis longtemps ». Pour le comité de défense de l’hôpital, l’adoption hier, au cours du conseil d’administration du Centre hospitalier intercommunal de Cornouaille (Chic) d’une motion largement inspirée de celle qu’ils avaient proposé début septembre, est un signe encourageant.

« Rester vigilants »
Adopté à l’unanimité, le texte indique notamment que « la réouverture des urgences de nuit est l’un des axes prioritaires du conseil d’administration. Il est demandé au directeur de poursuivre l’information régulière du conseil de l’état de ses recherches pour l’embauche d’urgentistes. » Le caractère symbolique d’une telle motion n’échappe pas aux membres du comité. « Mais c’est une prise de position très nette, qui sera transmise au directeur de l’ARH ; nous pouvons nous appuyer dessus, et nous serons très vigilants », indique Marcel Tilly, l’un des porte-parole.

Autre signe positif : le conseil d’administration a décidé de rendre les postes aux urgences du Chic plus attractifs, les faisant passer d’« attaché » en « praticien ». Histoire de faciliter le recrutement. Pour autant, le comité annonce qu’il ne va « sûrement pas s’endormir en se disant que c’est gagné ». Notamment parce qu’il croit sentir, de la part des autorités sanitaires, la volonté de fermer définitivement les urgences. Il entend donc poursuivre la bataille, sur plusieurs terrains, comme il le fait depuis sa création. Terrain judiciaire, d’abord : le tribunal administratif de Rennes examine mercredi son recours contre la décision de fermeture. Les défenseurs des urgences de nuit s’appuient sur la « jurisprudence Carhaix », fondée sur le danger que représenterait pour la population une telle décision sanitaire.

Un appel à la mobilisation
Mais ils comptent surtout sur la pression de la population pour faire pencher la balle dans leur camp. « C’est elle qui nous a menés jusqu’à l’adoption de la motion », note Jean-Paul Sénéchal, autre porte-parole.

D’où l’organisation, le samedi 18 octobre, d’une manifestation à Concarneau. _ Le rendez-vous est fixé à 10 h 30, sur le parvis des Halles.
Ce sera la troisième du genre, après deux premiers rendez-vous ayant réuni un millier, puis entre 1.500 et 2.000 personnes dans les rues de la ville. Un grand appel est donc lancé aux Concarnois, habitants des communes voisines et élus. D’autres initiatives suivront, comme la tenue, le 6 novembre, à Quimper, d’un grand débat chapeauté par la Coordination nationale des hôpitaux de proximité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site