Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Agenda > Autres > Jeudi 22 mars 2007 : journée d’amitié avec les étrangers pour l’abrogation de (...)

Jeudi 22 mars 2007 : journée d'amitié avec les étrangers pour l'abrogation de la loi CESEDA/Sarkozy

mardi 27 février 2007


JEUDI 22 MARS 2007

JOURNEE D’AMITIE AVEC LES ETRANGERS POUR L’ABROGATION DE LA
LOI CESEDA/SARKOZY

RASSEMBLEMENT à 15H00

Place de la Bataille de Stalingrad - Métro Jaurès – Lignes 2 et 5

Les invisibles de la présidentielle

Le pays réel et la campagne

3° appel

Le CESEDA excepte de la loi et met hors droit une partie entière de la population, soit des centaines de milliers de personnes. Que l’on ait 5 ans et que l’on soit à l’école maternelle ou bien que l’on ait 40 ans et que l’on soit ouvrier ici depuis 20 ans, plus aucun droit positif n’existe : la possibilité d’être régularisé a été effacée des textes de lois et le droit
de se soigner, de vivre en famille ou encore d’aller à l’école n’est plus garanti. Et lorsque la loi défait tout droit positif, c’est la police et la violence qui se déploient contre les sans papiers, contre tout ce qui est identifié comme « étranger », qu’ils soient sans papiers, avec papiers ou même français. Ce sont les rafles dans les cafés, le métro ou encore aux abords des restos du coeur ; ce sont les arrestations et les traques de familles entières, à l’école ou chez elle, c’est le déploiement massifs de CRS dans les cités assignant à résidence toute la population d’un quartier dès 17 heures. Nous refusons cette politique d’État qui fait des enfants, des familles, des ouvriers, des jeunes, ses ennemis. Le 22 mars, nous serons pour un peuple debout et réunis autour de l’idée de paix : ouvriers avec et sans papiers, familles, jeunes des cités, lycéens
médecins, avocats, professeurs, et beaucoup d’autres : ce jour-là, nous manifesterons, gens sans papiers et avec papiers, ensemble, notre volonté de refuser la politique sécuritaire.

Pourquoi, un jour de semaine, cette journée d’amitié avec les étrangers pour l’abrogation du CESEDA ? Le 22 mars est le commencement d’une nouvelle forme de campagne pour la régularisation. Nous souhaitons organiser une journée entière de mobilisations à travers toute la France. Le 22 mars est une initiative qui vise aujourd’hui à changer la situation : la nouveauté de cette journée tient également au fait que les gens n’iront pas au travail et que les parents n’enverront pas leurs enfants à l’école. Pourquoi cela ? Ne pas aller au travail, c’est rendre visible son appartenance au pays par le travail que l’on y fait. Ne pas envoyer ses enfants à l’école, c’est dénoncer cette chasse à l’enfant et défendre
l’idée que nos enfants sont solidaires d’une école pour tous. Ne pas aller au travail ou à l’école, c’est montrer que les gens sont d’ici, qu’ils sont de ce pays et le font vivre. Dire que tous les gens qui sont ici sont d’ici, c’est dire qu’ils sont de la politique de ce pays. Dire que tous les gens qui sont ici sont d’ici, c’est affirmer que le pays, c’est le peuple en son entier.

Les jeunes gens des cités seront également présents pour proposer une politique de paix face à la politique de guerre qu’on leur impose. Comme ils le disent « On ne supporte plus qu’on nous dise qu’on n’existe pas. Les jeunes, ce n’est pas un Nous à côté de la France. Nous ne sommes pas des étrangers, mais il y a une guerre pour que le peuple n’existe
pas, et que chacun, jeune, étranger, reste de son côté ». Nous ne voulons pas de cette France-là. La campagne électorale rend particulièrement invisible une partie du peuple. Le 22 mars est notre réponse à la mise
hors-champ de cette réalité. Le 22 mars, loin des mensonges d’État, mais au coeur de la campagne, nous nous réunirons autour de l’idée d’une politique de paix, de vérité et de respect.

Vous ne nous comptez pas ? Nous qui sommes pour des lois de respect et de paix, nous nous comptons nous-mêmes et vous devrez faire avec nous.

- Qui est ici est d’ici
- Régularisation sur la base du travail pour les ouvriers.
- Régularisation des parents d’élèves sur la base des certificats de scolarité de leurs enfants.
- Régularisation des lycéens et des étudiants majeurs sur la base des études.
- Régularisation des malades sur la base du suivi médical en France.
- Régularisation des réfugiés sur la base de la reconnaissance des persécutions dans le pays d’origine.

Jeudi 22 mars : Journée d’amitié avec les étrangers
www.journeedu22mars.net

SAMEDI 10 MARS : Prochain meeting de préparation

Librairie Résistances, 4 villa Compoint, 75017, Paris (Métro Guy Moquet – ligne 13)

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site