Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Agenda > Service public > Journée de défense de la psychiatrie de service public, vendredi 15 janvier (...)

Journée de défense de la psychiatrie de service public, vendredi 15 janvier 2010 à Lille

jeudi 10 décembre 2009


Union Syndicale de la Psychiatrie
SUD Santé Sociaux Nord Pas de Calais
Appel des 39 – La Nuit Sécuritaire
Collectif Refus de la Politique de la Peur

Vendredi 15 janvier 2010 à LILLE
Maison Folie Wazemmes
70 rue des Sarrazins

Journée de défense de la psychiatrie de service public
Soins psychiques et indépendance professionnelle

L’embourbement dans l’idéologie néolibérale, dans la nouvelle gouvernance du système de santé (plan hôpital 2007 et loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire), dans la politique sécuritaire toujours en développement (quels qu’en soient les résultats) trouble, décourage, désespère nombre de soignants. D’autres y trouvent leur compte. L’opposition et la résistance que nous agissons à des titres divers rencontrent désormais de la répression, du harcèlement, une volonté d’écrasement des professionnalités. Deux affaires récentes en témoignent :
- Le Dr Pierre Paresys, ancien président de l’Union Syndicale de la Psychiatrie, psychiatre chef de service depuis 15 ans, n’est pas renouvelé dans ses fonctions pour avoir critiqué les choix de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation du Nord, pour son combat contre la loi dite Bachelot, pour sa lutte pour poursuivre la politique de secteur.
- La campagne diffamatoire menée par le lobbying d’une association de parents d’enfants autistes, Léa pour Samy, contre le Professeur Pierre Delion, la psychanalyse et la psychiatrie. Sa réponse, « Proposition pour une défense des soins psychiques. Lettre ouverte aux parents d’enfants, d’adolescents et d’adultes autistes, à leurs professionnels éducateurs, pédagogues et
soignants », inspire aussi notre initiative régionale.

Le soin psychique est fondamentalement référé au corps, à l’environnement et au lien social, permettant une approche globale de la personne et du sujet. Il ne saurait donc être réduit à une connaissance biologique et à une prédiction génétique, à une thérapie comportementale, à une éducation normative, voire à un dressage ou à une réinsertion de maintenance.

Le soin psychique est par définition l’objet de conflictualités à mettre en mots, de pratiques fondées sur la réciprocité éthique entre sujets. Il est une pratique de l’entre deux qui ne peut se réduire à des impératifs gestionnaires et à des évaluations de conformité aux normes d’une « psychiatrie industrielle ». Cette dernière est une hypothèque sérieuse. Cette situation appelle, non seulement à réagir, mais aussi à sensibiliser l’opinion, tout particulièrement les associations
de patients et de familles, au soin psychique répondant aux besoins dans le respect de la dignité des personnes. Nous devons inviter également à ces débats les organisations de défense des droits de l’homme : La psychiatrie se doit d’être démocratique, répondant au droit à la santé et à ses missions de service public et non agent de l’ordre policier ou du contrôle social.

Vendredi 15 janvier 2010 - LILLE - Maison Folie Wazemmes
PROGRAMME
08h45 : Accueil des participants.
09h15 : Message d’accueil du directeur de la Maison Folie de Wazemmes.
09h30 : Pierre Parésys, psychiatre « ex » chef de service, Vladimir Nieddu, responsable régional Sud Santé sociaux
Le Nord-Pas de Calais : une illustration de la Loi Bachelot et de la nouvelle gouvernance
10h15 : Michael Guyader, psychiatre chef de service, Essonnes
Cheminer avec le patient au long cours
Anne-Marie Leyreloup, SERPSY, Paris,
Jean Vignes, Sud santé sociaux, Toulouse
Les fondamentaux de la pratique soignante en secteur psychiatrique
Jean-Pierre Martin, psychiatre, Paris,
Patrick Chaltiel, psychiatre chef de service, Bondy
Accueil et crise en psychiatrie de secteur
Jean Furtos, psychiatre chef de service, directeur de l’ONSMP, Lyon,
La psychiatrie face à la précarité et à la souffrance sociale
11h15 : Lectures de textes ARIMAGE
11h30 : Débats
12h30 : Déjeuner
13h30 : Lectures de textes ARIMAGE
13h45 : Paul Brétecher, psychiatre Corbeil-Essonnes
Psychiatrie de secteur et dignité du patient
Bernard Durand, psychiatre, président de la Fédération Croix-Marine
Patient, usager, handicapé psychique : catégories ou allégorie.
Gilles Devers, avocat, Lyon
Droits du patient et indépendance professionnelle, la jurisprudence européenne.
Claude Louzoun, psychiatre, Hauts de Seine
Droits fondamentaux de la personne et éthique professionnelle soignante : l’obligation de soin.
14h45 : Débat
16h30 : Pierre Delion, professeur de psychiatrie, Lille
Enjeux cliniques et professionnels du travail en psychiatrie de service public.
Christian Laval, sociologue, directeur adjoint de l’ONSMP, Lyon
Regards croisés sur les professionnalités en psychiatrie et en santé mentale.
17h30 : Conclusions
18h00 – 20h30 : Interventions artistiques / Cocktail

Vendredi 15 janvier 2010 - LILLE - Maison Folie Wazemmes
Interventions artistiques / Cocktail
Exposition,
Lecture de textes,
Association « arimage » (promouvoir des activités artistiques et culturelles pour les usagers des secteurs de psychiatrie de l’Essonne)
CATTP « La Villa » -10, rue du Bas Coudray – 91100 Corbeil-Essonnes
Tél : 01 60 90 77 76 cattp.lavilla@ch-sud-francilien.fr
Compagnie La vache bleue : Typologie de la Manifestation
Entre-sort comique et militant
De et avec : Frédéric Legoy et Jean-Christophe Viseux / Photos : Frédéric Legoy
Présenté par un conférencier décalé, et en proie à sa volonté obsessionnelle d’ordonner et de construire une typologie, "Typologie de la manifestation ", au delà de son caractère comique et divertissant, est une étude attentive et bienveillante de la manifestation, de ses codes et de ses rites (drapeaux, banderoles, couleurs, mouvements…). Et comme dans chaque tentative de typologie, le sujet tend à s’échapper et à sortir du cadre dans lequel on entend le fixer.. .
Le détournement de sens s’inscrit comme l’un des axes de travail de la compagnie, déjà exploré dans deux autres spectacles de la compagnie, "Parcours conté ", spectacle de rue déambulatoire et "4L, le petit musée mobile de Gilbert".
Les 99 images projetées sont puisées dans une collection de plusieurs centaines de clichés réalisés depuis 10 ans par le projectionniste et photographe, Frédéric Legoy, mais aussi dans une série de clichés plus anciens… Diffusées en parallèle, par les deux projecteurs, les images se répondent et s’articulent entre elles révélant des sens nouveaux.

Musique : Aceirola & Neidson Lima Sao Bernardo

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site