Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Région > Ile de France > "PROTEGEONS NOTRE HOPITAL PUBLIC"

"PROTEGEONS NOTRE HOPITAL PUBLIC"

jeudi 26 mars 2009, par Usp


CGT / SUD / CFE-CGC / FO / CFDT / Union Syndicale de la
Psychiatrie / Collectif contre la politique de la peur / Convergence
nationale des collectifs de défense et de développement des
services publics / Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité / La nuit sécuritaire

« PROTEGEONS NOTRE HOPITAL PUBLIC »

VENDREDI 27 MARS 2009 à partir 8h45
Rendez-vous devant la direction
MADAME BACHELOT A L’HOPITAL SAINTE-ANNE

Retrait de la loi Bachelot
Retrait du rapport Couty
Pour la défense de la santé et de l’hôpital public
L’égalité d’accès aux soins partout, pour toutes et tous est de plus en plus
remise en cause. Déjà, de nombreuses fermetures d’hôpitaux et de maternités de proximité ont laissé des populations entières dans un désert sanitaire.
La politique du gouvernement est d’aggraver encore un peu plus cette
situation.
La loi Bachelot, dite « Hôpital, Patient, Santé, Territoire » prévoit le
passage de 1035 hôpitaux à 300 territoires de santé, avec à la clé, la suppression d’au moins 30 000 emplois. Le passage au privé de nombreuses activités publiques font ainsi la part belle aux cliniques privées commerciales détenues par des fonds de pension assoiffés de profits.
Les attaques successives contre la sécurité sociale font que le système
solidaire et égalitaire, où chacun cotise selon ses moyens et est soigné selon ses besoins, s’engage vers un système individualisé et privatisé.
La part de l’assurantiel privé augmente avec pour conséquence : seuls ceux
qui peuvent payer seront bien soignés.
Déjà, 14% de la population française sont exclus des soins.
- Non au tout sécuritaire
- Des moyens humains pour le soin
- NON à la stigmatisation des malades mentaux et de toute tentative de
donner à penser que les malades mentaux sont potentiellement dangereux et
nécessitent des mesures sécuritaires discriminatoires.
- NON à la disparition du service public de psychiatrie de secteur, comme le
prévoit le rapport COUTY, qui a su depuis des années malgré le peu de moyens qu’on lui a accordé, maintenir un système de soins allant de l’hospitalisation aux structures extra-hospitalières et à l’ambulatoire.
- NON à la Tarification à l’Activité en Psychiatrie qui est néfaste pour les
patients et les familles.
- OUI aux recrutements de personnels formés, paramédicaux et médicaux,
dans le cadre d’une pluridisciplinarité pour garantir la qualité des soins et la
sécurité des patients.
- OUI au retrait de la circulaire sécuritaire du 22 janvier 2009.

RENDEZ-VOUS DEVANT LA DIRECTION

LE VENDREDI 27 MARS 2009 à partir de 8h45

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site