Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Infos partenaires > Autres > Quotidien du Médecin 14/03/07 : Une journée d’action demain à l’hôpital

Quotidien du Médecin 14/03/07 : Une journée d'action demain à l'hôpital

jeudi 15 mars 2007


Une journée d’action demain à l’hôpital

Budgets, réforme, démographie : la CPH sensibilise les praticiens

LA CONFÉDÉRATION des praticiens des hôpitaux (CPH) organise demain une journée d’action et de sensibilisation des médecins de l’hôpital public.
L’organisation, qui représente aussi bien des psychiatres que des
urgentistes, des anesthésistes ou des obstétriciens (1), orchestre des
assemblées générales dans les hôpitaux, des conférences de presse nationale, des actions en direction des agences régionales de l’hospitalisation (ARH) ou des élus. Trois dossiers à l’ordre du jour : les budgets des hôpitaux, la démographie médicale et la mise en oeuvre des dernières réformes hospitalières (nouvelle gouvernance, tarification à l’activité, nouveau statut des PH). « Sur tous ces sujets, nous allons donner du grain à moudre aux médecins », explique le Dr Pierre Faraggi, président de la CPH, qui reconnaît « que le nez dans le guidon avec l’organisation en pôles, les élections aux CME., les praticiens sont actuellement difficiles à mobiliser ».

Pour la CPH, pas question de céder à l’« àquoibonisme », Pierre Faraggi le
dit haut et fort : « La tension budgétaire, constante depuis deux ans, ne
fait que croître ; les démographies professionnelles sont en pleine
récession. Il faut sécuriser et valoriser l’exercice médical à l’hôpital.
Aujourd’hui, les salaires, les retraites... suivent une évolution
défavorable. » La journée d’action d’aujourd’hui devrait déboucher sur
l’élaboration de propositions réunies dans une « plate-forme Hôpital 2008 ».

Les urgences dans la bataille. Plus spécifiquement, les urgentistes et les
anesthésistes montent au créneau pour mobiliser professionnels et usagers. L’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), le Snphar (Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs) et le Smarnu (Syndicat des médecins anesthésistes-réanimateurs non universitaires) font alliance sur le front de la permanence des soins (PDS) publique. Ensemble, les trois syndicats demandent aux pouvoirs publics « d’ouvrir des discussions » sur, entre autres, l’harmonisation du traitement public-privé de la PDS et sur le statut de PH, l’Amuf, le Snphar et le Smarnu souhaitant
en particulier l’abandon d’une part complémentaire variable du salaire
qu’ils jugent « liée à la productivité des médecins » et « facteur de
désorganisation des équipes hospitalières ».

K. P.

(1) L’Amuf, la Fnap, le Smarnu, le Snbh, le Sphp, l’USP, la Spf et le Syngof
sont adhérents de la CPH.

http://www.quotimed.com/documentroot/qdm/iss13880/Pag105102/QDM8125_006.pdf


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site