Union Syndicale de la Psychiatrie USP.


Accueil > Région > Limousin > RESF : des expertises médicales indignes sur des mineures étrangères à (...)

RESF : des expertises médicales indignes sur des mineures étrangères à Limoges

mardi 16 octobre 2007


DES EXPERTISES MEDICALES INDIGNES SUR DES MINEURES ETRANGERES A LIMOGES

Nous déplorons déjà l’utilisation éminemment contestée des expertises médicales osseuses et dentaires sur les mineurs étrangers arrivant en France à seule fin de décider arbitrairement qu’ils ont plus de 18 ans et sont donc expulsables.

Au CHU de LIMOGES, des médecins ont fait de l’excès de zèle en réponse à la demande du procureur de « procéder à tout examen clinique et radiologique » pour décider de l’âge de 2 jeunes filles congolaises.
En plus de la radio du poignet gauche, le médecin fait « un examen approfondi du système pileux ». La jeune fille est déshabillée et le médecin fait alors une description détaillée des poils sous les aisselles, de l’aréole des seins, des poils pubiens…, description écrite dont ont eu connaissance les avocates des 2 jeunes filles concernées.
Les 2 expertises concluent que les jeunes ont plus de 18 ans.

La 1ère jeune fille a été convoquée par suite devant le tribunal correctionnel le 29 juin. Elle avait un acte de naissance indiquant sa minorité. Le tribunal s’est déclaré incompétent par rapport à l’expertise et a fait prévaloir l’acte de naissance.

La 2ème jeune fille était convoquée en octobre mais son audience est repoussée en janvier.

La préfecture bloquait sa demande d’asile jusqu’à l’audience prévue, au motif qu’il lui faudrait ou non un administrateur ad-hoc, selon la décision du tribunal ( + ou - de 18 ans).

Le RESF 87 entend dénoncer publiquement ces pratiques médicales :
- parce qu’il ne s’agit pas de décider de la puberté des jeunes filles.
- parce que, les obligeant à dévoiler leur intimité, ces examens portent atteinte à leur dignité.
- parce que ces pratiques nous évoquent un passé tellement condamnable, récent et plus lointain.
- parce que, pour satisfaire une politique de rejet massif des étrangers, les jeunes filles sont soumises à l’examen pubertaire …et les mères de famille au test ADN.

A cet effet, RESF 87 organise : une Conférence de Presse le mercredi 17 octobre à 14h30 à la Maison des Droits de l’Homme, 37 rue Frédéric Mistral, à Limoges

RESF 87 se joint au Collectif des Sans-Papiers et Soutiens pour appeller à manifester le samedi 20 octobre à LIMOGES à 14 h devant la BFM pour dire NON aux lois SARKOZY successives qui sont liberticides, racistes et xénophobes.

PS : si vous avez connaissance de ce type d’examens médicaux, pouvez-vous le faire savoir par mail à RESF 87 à l’adresse : resf87@free.fr


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales | Conception du site