39e Congrès annuel de l’USP : Ratages dans la civilisation ? Table rase sur la psychiatrie

Alors que la psychiatrie et la pédopsychiatrie alertent depuis de nombreuses années sur leur état de délabrement grandissant, nous constatons, encore en 2023, que la sourde oreille est la seule réponse que nous obtenons des autorités de tutelle, mais aussi plus largement du ministère de la Santé et du Gouvernement.

« Les psychiatres et pédopsychiatres, ne font pas leur travail ? ».

Rappelons la mission de prévention auprès des populations en souffrance psychique mise à mal lorsque la pénurie de soignants est elle-même organisée par le système néolibéral…

Prévention pointée du doigt bien malgré elle lorsque de dramatiques passages à l’acte sont nommés « ratage de la psychiatrie »…. par le ministre de l’Intérieur.

Rappelons la mission de soins inhérente à l’ensemble de la psychiatrie.

Aujourd’hui, nous constatons des fermetures de lits, de lieux de soins, que vient aggraver une volonté de « mise au pas » des lieux où des pratiques soignantes éprouvées ont fait preuve de leur efficacité pour accompagner les patients. Volonté de standardisation qui répond là encore à un impératif « d’efficience » pour un « soin rentable » dans un « hôpital entreprise ».

Rappelons les missions de réadaptation et réinsertion sociale qu’a l’hôpital psychiatrique à l’égard des patients.

Comment aujourd’hui accomplir ce travail dans une ambiance prônant l’individualisme, l’intolérance à la différence, à l’étranger, mais aussi au « fou » : à l’unisson le législateur produit des lois et des décrets toujours plus stigmatisants et ségrégatifs ?

L’USP se veut force de propositions en élaborant des pistes de réflexion, d’expérimentation, d’échanges élargis à l’ensemble des acteurs qui soignent et accompagnent les personnes en souffrance.

Durant deux jours, nous vous proposons d’explorer les pistes permettant de construire du sur mesure auprès de nos patients, mais aussi de questionner nos propres « engagements », non seulement en psychiatrie, mais également dans le service public plus largement.

PROGRAMME

Vendredi 8 mars

9h30 : accueil

10 heures – 12 heures : rapports

14 heures – 17 heures : Actualités de la psychiatrie – Syndicats et collectifs

20 heures – 23 heures : Emmanuel Brassat (philosophe)

Totalité, globalité, risques totalitaires ? Ou le spectre de la modernité

Discutantes : Claire Gekiere, Pascale Rosenberg

Samedi 9 mars

9 heures – 12 h 30 : Questions syndicales – Elections professionnelles

14 heures – 17 heures : Reconstruire, rénover ou innover : Fondation ou Tiny House ?

Dimanche 10 mars

10 heures à 13 heures : Vote des motions

Ce congrès sera l’occasion de rencontrer plusieurs intervenants, psychiatres et syndicalistes :

– Dr M.-J. Cortés (SPH),

– Mme M. Goût (CGT),

– Dr N. Doudeau (AFFEP)

– Dr J.-M. de Chaisemartin (psychiatre),

– Dr F. Drogoul (psychiatre),

– Dr J.-F. Cibien (APH) (sous réserve),

– Dr B. Chabod psychiatre (sous réserve)

Lieu du congrès :

Institut de théologie protestant, 83 boulevard Arago, 75014 PARIS

pour télécharger la plaquette en pdf